Maître Valérie-Anne Decerf

Maître Valérie-Anne Decerf

L’avocat Maître Valérie-Anne DECERF exerce son métier d’avocat pénaliste en plein cœur de la capitale bruxelloise.

Efficace, dynamique , rigoureuse et dévouée,  Maître DECERF vous accueille dans son cabinet d'avocat au centre de Bruxelles. Elle peut traiter vos dossiers tant en français qu’en néerlandais et s’engage à effectuer personnellement le suivi de votre dossier de A à Z.

Sa formation

L’avocat Valérie-Anne DECERF a obtenu son diplôme de droit à l’Université catholique de Louvain. 

Très rapidement au cours de ses études, elle a développé un attrait particulier pour la matière du droit pénal et de la procédure pénale.

Son expérience en matière de droit pénal

Au cours de ses études, elle a d’abord participé à un programme d’échange durant plusieurs mois avec l’Université d’Anvers où elle a pu redécouvrir et approfondir certains aspects du droit pénal selon la jurisprudence parfois spécifique existant en Flandres.

avocat Bruxelles

Elle a également intégré durant plusieurs mois le « Arizona Justice Project » au sein de la «  Northern Arizona University » où elle a pu assister des détenus américains condamnés à tort, souvent dans le couloir de la mort,  qui étaient dans l’attente d’un nouveau procès .

Le projet innocence ou « Innocence Project » est présent dans de nombreux états américains et se fixe pour objectif d'obtenir un nouveau procès plus équitable s'il apparaît qu'un prisonnier a été condamné injustement et qu'il y a suffisamment d'éléments pour prouver son innocence.

A l’issu de ses études, l’avocat DECERF a immédiatement intégré un cabinet d’avocat à Bruxelles, spécialisé en droit pénal et a été formé par les meilleurs avocats pénalistes de Bruxelles.

Pourquoi avoir choisi d’exercer le droit pénal ?

L’avocat Valérie-Anne DECERF considère comme essentiel le droit à la justice pour tous, c'est à dire le respect des droits de la défense et de la présomption d’innocence.

Sa conviction est que chaque personne a le droit d’être défendue, et ce, quelle que soit l’infraction commise : du crime le plus grave à la plus banale infraction de roulage.

Sa passion pour le droit pénal s’est pleinement confirmée suite à son expérience au sein du projet innocence aux États-Unis, où elle a réellement compris l’importance fondamentale de la présomption d’innocence pour toute personne soupçonnée d’une infraction.

Contact

Consultez également :

c